La force de la perspective

The Canadian Bar Association
Billets récents

Libérer les enfants : la détention des immigrants est difficile pour les enfants

Par CBA/ABC National octobre 4, 2016 4 octobre 2016

Les enfants n’ont pas leur place en détention.

C’est le message que l’ABC et près de 400 autres signataires ont fait parvenir au gouvernement dans un document ouvert intitulé Une déclaration contre la détention d’enfants liée à l’immigration, publié mardi.

La déclaration suit la publication d’un rapport par le programme international des droits de la personne de l’Université de Toronto qui « met en lumière les assises juridiques déficientes et les implications pratiques nuisibles de la détention des enfants au Canada pour des motifs d’immigration ».

On estime que 242 enfants ont été détenus au Canada chaque année entre 2010 et 2014; des enfants arrivés dans ce pays seuls ou avec des parents qui peuvent avoir été détenus pour des motifs connexes à l’immigration.

Lire la suite
La profession

Qui perd gagne

Par Mélanie Raymond octobre 4, 2016 4 octobre 2016

J’ai un groupe d’amies, que j’ai d’abord rencontrées dans un contexte professionnel, et que j’affectionne vraiment. On se rencontre une fois par saison. Je les appelle « ma gang de loosers ».

Elles n’ont pas particulièrement apprécié le qualificatif lorsque je leur ai fait cette « révélation », un soir de souper un peu trop arrosé. J’ai tenté de leur expliquer que cela se voulait un hommage, mais je ne suis toujours pas certaine de ne pas les avoir blessées.

C’est que j’aime particulièrement ces professionnelles parce qu’elles ont osé sortir du chemin déjà tout tracé. Elles ont exploré d’autres disciplines que celles qu’elles avaient au préalable étudiées, risqué d’entrer dans un milieu dont elles ne connaissaient pas les codes, tenté d’être différentes, abordé la transdisciplinarité.

Lire la suite
La pratique

Le secret de la gestion de projet? Commencer par la fin

Par CBA/ABC National octobre 3, 2016 3 octobre 2016

Psst! Hé, les avocats, vous voulez connaître le secret de la gestion de projet? Le voici : commencez par la fin.

Ce n’est pas une platitude pseudo-philosophique semblable à celles qu’on voit sur Facebook accompagnées d’une image de clairière bucolique, c’est la vérité. Bien que cette approche ne soit ni une panacée, ni une solution magique, sachez que si vous ne définissez pas vos attentes pour la fin du projet, vous ne saurez pas comment le commencer.

C’est ce qu’affirme Melissa LaFlair, avocate, consultante et professionnelle en gestion de projet agréée.

« Commencez par définir votre but, votre objectif, puis trouvez des façons de l’atteindre en tenant compte des objectifs et de la tolérance au risque des parties prenantes ainsi que du contexte. Car parfois, la meilleure approche du point de vue juridique n’est pas la mieux adaptée aux besoins du client », ajoute Mme LaFlair, une des deux présentatrices du webinaire de la série « Solutions » sur la gestion de projets, qui se tiendra le 4 octobre.

Lire la suite
Digne conduite

Quelle est la différence entre un avocat et…

Par Gavin & Brooke MacKenzie septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Quelle est la différence entre un avocat et…

Gavin : Normalement, j’apprécie peu les blagues d’avocats pour la bonne raison qu’elles sont injustes et insultantes. Quoique parfois, elles ne soient pas sans fondement.

Brooke : Par exemple?

Gavin : Je pense à celle de l’avocat qui fait un accident avec un médecin. Voyant que ce dernier est sonné, l’avocat lui tend sa flasque de cognac. Le médecin prend une bonne gorgée – il en perd même un peu sur sa chemise – puis remet la flasque à l’avocat, qui la range. « Vous n’en prenez pas? », demande le médecin. « Je vais attendre que la police soit repartie », répond l’avocat.

Brooke : Et qu’est-ce que cette blague dit sur les avocats?

Lire la suite
En couverture

Justice comprise

Par Justin Ling septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Justice comprise

 

Depuis des temps immémoriaux, les médias couvrent les procès pour informer, parfois divertir et de manière générale, pour s’assurer que justice est non seulement rendue, mais qu’elle l’est au vu et au su de la population. Avec le système judiciaire qui est de plus en plus scruté à la loupe et une source de discussions dans les médias et la population, la question se pose à savoir si les tribunaux ont maintenant besoin d’une certaine forme de protection.

En des temps plus anciens, il était clair que les cours pouvaient s’occuper d’elles-mêmes. Le crieur public faisait son travail – livrer la nouvelle – sans critiquer le processus judiciaire et tenter d’influencer l’opinion, fomenter le changement ou dénigrer les habiletés et les approches des avocats, des juges ou des jurys. Plus important encore : la portée de leur message ne s’étendait qu’à la poignée de personnes qui se trouvaient autour d’eux.

 

Au 21e siècle, les blogueurs réagissent parfois aux décisions avant que les médias traditionnels les rapportent. Des juristes de salon gazouillent leur désaccord et diffusent des remarques incendiaires sur Facebook. Des commentateurs sur des chaînes de nouvelles en continu scrutent l’affaire en détail, et leurs commentaires, tout comme les articles d’opinions, ne sont pas toujours des mieux informés, mais peuvent néanmoins devenir viraux et atteindre des millions de personnes de manière presque instantanée.

 

Lire la suite
La profession

Privilège accordé

Par Mark Bourrie septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Privilège accordé

 

Les agents de brevets et de marques de commerce sont devenus le premier groupe de non-juristes à acquérir la protection quasi-constitutionnelle du secret professionnel.

Avec l’adoption du projet de loi omnibus de 2015, les amendements à la Loi sur les brevets et à la Loi sur les marques de commerce donne à ces agents de propriété intellectuelle la même protection qu’aux avocats et aux notaires.

Le projet de loi précise que « nul ne peut être contraint, dans le cadre de toute action ou procédure civile, pénale ou administrative, de la divulguer ou de fournir un témoignage à son égard » si cette communication a été faite « entre une personne physique dont le nom est inscrit sur le registre des agents de brevets et son client.

Lire la suite
Agents de l’innovation

L’avocat c. le cabinet

Par Jordan Furlong septembre 27, 2016 27 septembre 2016

L’avocat c. le cabinet

 

Les clients engagent des avocats, pas des cabinets » est la première leçon du manuel de prospection de clientèle.

Le droit est un domaine axé sur la prestation de services personnels où les relations ont toujours été particulièrement importantes : les clients se fient non seulement à l’expertise de leur avocat, mais aussi à son jugement et à ses conseils. Le client est loin d’avoir la même relation avec le cabinet, qui n’est souvent pour lui qu’un nom sur du papier à lettres ou une facture. Pratiquement, la plupart des clients d’un cabinet ne font qu’affaire avec un avocat, ou avec un petit groupe d’avocats et d’employés de soutien.

Reconnaissant cette dynamique, les avocats ont su s’octroyer une impressionnante autonomie au sein de leur cabinet. Demandez à l’associé moyen de voter sur une proposition qui diminuera ses revenus à court terme afin d’augmenter les profits du cabinet à long terme. Il y a de fortes chances qu’il vote contre. La marque de l’avocat individuel supplante systématiquement l’enseigne du cabinet qui l’emploie.

Cette guerre entre avocats et cabinets pour le contrôle de l’entreprise dure depuis des lustres. Les cabinets ont perdu tellement de batailles qu’ils ont cessé de les compter. Dans certains cas, ils ne résistent même plus. Comment un cabinet, qui n’est rien de plus que la somme de ses avocats – essentiellement des travailleurs autonomes – peut-il résister à la force redoutable que génère leur intérêt personnel?

C’est pourquoi l’inévitable déclin du nombre d’avocats employés par les cabinets est un volet si important de leur stratégie.

Lire la suite
Santé

Insomnie? Il existe une appli pour vous.

Par Katya Hodge septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Insomnie? Il existe une appli pour vous.

 

Vous ne dormez pas assez? Vous n’êtes pas seul. Le tiers des adultes présentent des symptômes d’insomnie et selon les études, les femmes sont deux fois plus enclines que les hommes à éprouver ces troubles.

Il existe divers types d’insomnie : certaines personnes ont de la difficulté à concilier le sommeil, d’autres peinent à rester endormies ou se réveillent trop tôt. Peu importe sa nature, l’insomnie peut avoir une incidence sur le niveau d’énergie, l’humeur, la santé et la capacité à fonctionner pendant la journée.

Luc Beaudoin, professeur auxiliaire et spécialiste en sciences cognitives à l’Université Simon-Fraser, a créé une application, MySleepButton, pour aider les gens à trouver le sommeil grâce au le brassage cognitif.

Lire la suite
Carrefour du juriste

Comment gérer les médias

Par Julie Sobowale septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Comment gérer les médias

Jason van Rassel a été ce journaliste pendant des années. Cet ancien reporter juridique du Calgary Herald est aujourd’hui le journaliste en résidence de la Faculté de droit de l’Université de Calgary, où il enseigne divers sujets liés aux médias aux étudiants en droit, de la façon de présenter une histoire aux médias à la gestion des communications en période de crise.

« Les journalistes et les avocats ont des rôles différents, mais contribuent à leur manière à ce que les tribunaux demeurent ouverts au public, explique M. Rassel. Ils ont donc tout avantage à collaborer. »

Les avocats ne doivent pas craindre les projecteurs, ajoute-t-il : les médias peuvent être un atout pour leurs clients et leur pratique.

Pour attirer la couverture médiatique, pensez à votre public et à l’histoire que vous voulez raconter.

Lire la suite
Dîner avec

Discussion avec un ancien auxiliaire juridique à la Cour suprême

Par Corey Larocque septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Discussion avec un ancien auxiliaire juridique à la Cour suprême

Les auxiliaires juridiques de la Cour suprême du Canada « sont au premier rang » pour voir les plus hauts juges du Canada soupeser des affaires qui influencent la vie des Canadiens et des Canadiennes, explique Owen Rees, un avocat d’Ottawa qui a supervisé le programme d’auxiliaires de la Cour pendant trois ans. Ils travaillent dans un « environnement intellectuel très riche » et ont la satisfaction de contribuer au travail de l’ultime cour d’appel du pays.

« C’est l’un des meilleurs emplois du milieu juridique », dit Me Rees, lui-même un ancien auxiliaire.

Par une belle journée d’été dans la capitale, Me Rees s’est attablé avec Mark Strychar-Bodnar au Wellington Gastropub, à quelques minutes de l’imposant édifice de la Cour, pour lui parler de ce qui l’attend au cours de la prochaine année.

Lire la suite
Q&R

Christine Duhaime : Droit et technologie financière

Par Yves Faguy septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Christine Duhaime : Droit et technologie financière

 

Christine Duhaime a fondé le Digital Finance Institute, un groupe de réflexion sur la technologie financière, le droit et les politiques, et elle est une avocate canadienne de premier plan en matière de lutte aux crimes financiers et au blanchiment d’argent. Yves Faguy, rédacteur principal d’ABC National, s’est entretenu avec elle au sujet des enjeux émergents dans les domaines du droit, des technologies financières et des monnaies numériques.

ABC National:  Quel est l’aspect le plus intéressant des technologies financières et du droit à l’heure actuelle, à votre avis?

Christine Duhaime:  D’une part, il y a le blockchain (la chaîne de blocs), qui est ce système vraiment intéressant de registre public où des transactions ne passent pas par l’entremise d’un intermédiaire – ou d’une institution financière, ou d’une banque centrale – mais où vous pouvez suivre la trace de la transaction en ligne. Donc vous pouvez littéralement la voir, savoir qui sont les parties, et couvrir du même coup l’aspect anti-blanchiment d’argent. Alors éventuellement, vous n’auriez pas vraiment besoin du CANAFE (l’unité du renseignement financier du gouvernement fédéral), parce que si nous nous dirigeons vers une monnaie numérique et le blockchain, chaque transaction faite par chaque personne sera en ligne.

N:  Comment les services financiers et l’industrie juridique changeront-ils en conséquence?

 

Lire la suite
Argument de clôture

Ô Canada! Enlevons les vaches sacrées

Par Omar Ha-Redeye septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Ô Canada! Enlevons les vaches sacrées

Dès le premier jour à la maternelle, mes camarades et moi observions le rituel : nous lever tous les matins pour chanter l’hymne national. Bien que ce soit devenu une habitude, je n’y avais jamais vraiment réfléchi avant aujourd’hui.

Le 15 juin 2016, la Chambre des communes a adopté le projet de loi C-210, qui modifie la deuxième phrase de la version anglaise de l’hymne national pour le rendre moins discriminatoire. Ainsi, « in all thy sons command » est devenu « in all of us command ».

Cette version avait été écrite en 1908 par Robert Stanley Weir, un avocat montréalais, pour le 300e anniversaire de la ville de Québec. Elle n’a toutefois pas été gravée dans la pierre : M. Weir lui-même a ajouté « in all thy sons command » en 1914. Cet ajout s’inscrivait dans le contexte de la Première Guerre mondiale, mais critiquait aussi sans doute la lutte des femmes pour le droit de vote. Autrement dit, ces mots avaient délibérément été ajoutés pour exclure les femmes du nationalisme canadien.

 

Lire la suite

Notre Dernier Numéro

Choix De L' Éditeur

Was the U.S. strike against Syria legal under international law?

Choix De L' Éditeur

Canada 150

Choix De L' Éditeur

Après le tabou, la transparence

National TV

  • Thumb

    CBA's intervention Lloyd v. R

  • Thumb

    Margaret Hagan on the role law schools can play in fostering innovation

  • Thumb

    Melina Buckley on the importance of legal aid benchmarks in Canada

Voir toutes les vidéos

Partenaires de votre réussite