Agnese Smith

Technologie

Les cabinets juridiques devraient-ils se préoccuper des ordinateurs quantiques?

Par Agnese Smith décembre 7, 2018 7 décembre 2018

Les cabinets juridiques devraient-ils se préoccuper des ordinateurs quantiques?

 

Blâmez les relations publiques déficientes, mais les ordinateurs quantiques ne font pas aussi peur aux gens que la superintelligence artificielle. C’est une erreur, car de nombreux experts disent que la menace est réelle sur le plan de la confidentialité. Et c’est maintenant ou jamais le temps de se préparer.

Parmi ceux qui envoient des signaux d’alarme se trouvent des agences d’espionnage comme la National Security Agency des États-Unis (NSA), le Centre de la sécurité des télécommunications du Canada (CST), des géants des technologies comme IBM et des experts du domaine de l’informatique à l’Université de Waterloo, un leader mondial des études quantiques. Tous ceux qui doivent protéger des données pendant plus d’une décennie devraient penser au-delà des standards de cryptage actuels, que des systèmes informatiques quantiques pourraient facilement déchiffrer, disent-ils.

Certains cabinets juridiques disent qu’ils sont déjà à l’œuvre.

« C’est certainement sur notre radar », note Benoit Yelle, un membre du comité exécutif du groupe des technologies chez Gowling WLG à Montréal.

Lire la suite
Technology

How should regulators approach the consumer risks of cryptocurrency investing?

Par Agnese Smith octobre 1, 2018 1 octobre 2018

How should regulators approach the consumer risks of cryptocurrency investing?

 

Canadian consumers need to “exercise caution” when engaging with the unregulated world of cryptocurrencies. Policymakers, meanwhile, should step up their efforts at monitoring these new assets, and educating the public about their risks. 

These are the conclusions of Ottawa-based non-profit Public Interest Advocacy Centre, echoing similar warnings from some of the world’s most respected voices, including Nobel prize winners, central bankers, and even comedians.

Cryptocurrencies “are just not ready for prime time yet,” particularly for your average Canadian, said John Lawford, PIAC executive director, in a telephone interview.  “There are just too many weaknesses,” including security breaches, lack of consumer redress, not to mention the colossal waste of energy that the current systems require. In its latest report, Assessing the Emergence of "Alternative" Currencies and Legal Risk: the Consumer's Perspective, PIAC called for the creation of “a working group of key stakeholders to review the risks to consumers.”

Lire la suite
Droit et technologie

Devrions-nous vraiment faire confiance au blockchain?

Par Agnese Smith avril 23, 2018 23 avril 2018

Devrions-nous vraiment faire confiance au blockchain?

 

Durant les années 1990, des gens pourtant bien informés se sont convaincus que les cycles de croissance et de décroissance étaient chose du passé. Leur foi dans les institutions traditionnelles comme les banques centrales était telle que le moindre changement de politique suffisait pour éliminer leurs craintes, comme par magie.

« Faites confiance à la Fed, faites confiance aux marchés » était le mantra, faisant écho aux idéaux de la mondialisation.

Avancez dans le temps jusqu’à la crise financière de 2008, aux piratages de masse et aux fausses nouvelles, et le slogan a cédé sa place à un autre, qui reflète une atmosphère plus libertarienne : « Ne faites confiance à personne – faites confiance à la programmation informatique ». Les banques, les avocats, les gouvernements sont tous dans le même panier – même les compagnies du secteur des technologies.

Rien ne traduit mieux l’esprit de cette époque agitée et empreinte de méfiance que la technologie de la chaîne de blocs ou blockchain, un moyen de créer un registre à l’abri des manipulations et dont personne n’est responsable. Le concept est apparu il y a une décennie afin de soutenir la cryptomonnaie Bitcoin. Mais des observateurs enthousiastes anticipent des applications beaucoup plus répandues, comme d’aider les gens à gérer leur identité en ligne et leurs actifs.

Lire la suite
En couverture

Automatiser la justice

Par Agnese Smith mars 13, 2018 13 mars 2018

Automatiser la justice

 

Ça n’a pas été la meilleure décennie pour l’intuition.

Les ordinateurs gagnent du terrain dans la prise de décision, chasse gardée traditionnelle des humains. Que ce soient des algorithmes qui vous recommandent un film ou des voitures autonomes qui font miroiter une énorme réduction des accidents, nous sommes sur une lancée extraordinaire dans le développement des technologies qui aident à prédire et à éviter l’erreur humaine.

Mais notre inconfort lui aussi prend de l’ampleur : alors que les logiciels d’intelligence artificielle sont de plus en plus sophistiqués, nous sommes aussi de plus en plus dépendants d’une technologie que nous ne comprenons pas entièrement. Cet inconfort est particulièrement présent dans le monde juridique, où l’on soupèse les implications d’une nouvelle génération d’outils d’évaluation des risques pour guider la prise de certaines décisions.

« C’est la liberté des gens qui est en jeu », estime Carmen Cheung, professeure à la Munk School of Global Affairs à l’Université de Toronto. « Il y a un sentiment que les [logiciels d’analyse prédictive] peuvent aider, mais nous n’avons pas eu de débat suffisamment robuste sur ces questions. Jusqu’à ce qu’on ait une conversation appropriée, ils ne devraient pas être déployés. »

Lire la suite
Transportation

Rules of the road: How are we going to regulate autonomous cars?

Par Agnese Smith avril 7, 2017 7 avril 2017

Rules of the road: How are we going to regulate autonomous cars?


Canadian regulators pondering the possibility of a truly autonomous car future must grapple with two alternate realities — one where the necessary technology is right around the corner and the other where it’s way down the road. Either way, the question is how safe is safe enough, and at what cost?

Car makers like BMW and Ford are unsurprisingly in the former camp, announcing plans to deliver fully automated vehicles (AV), with Level 5 capabilities – or full automation – within the next five years. Tesla CEO Elon Musk tweeted in January its cars will have that in “3 months maybe, 6 months definitely.” Uber, Google and other technology firms are also investing billions in this space. Self-driving advocates point not only to the potential profits, but also the life-saving and environmental benefits this technology could eventually bring.  

But many in the artificial intelligence and engineering community are skeptical about this timeline. They say the technology for AVs to drive in mixed traffic — presumably, without chaos — are still many years away. For all the teeth-gnashing and shirt-rending angst about how AI might eventually kill off the human race, right now it can’t even drive to a suburban mall, let alone handle junctions like Paris’ Etoile, the intersection of Lake Shore Boulevard and Lower Jarvis St in Toronto or pretty much anywhere in Italy.

Lire la suite

Currently doesn't have any blogs.

Notre Dernier Numéro

Choix De L' Éditeur

Choix De L' Éditeur

Un devoir de dévouement

Choix De L' Éditeur

Interview with Irwin Cotler