La force de la perspective

The Canadian Bar Association

Omar Ha-Redeye

Argument de clôture

Dépoussiérer le Code criminel… et quelques vieilles idées

Par Omar Ha-Redeye septembre 15, 2017 15 septembre 2017

Dépoussiérer le Code criminel… et quelques vieilles idées

 

Avec le projet de loi C-51, le gouvernement fédéral apporte enfin quelques mises à jour au Code criminel. Il risque de trouver quelques toiles d’araignée, et même, diront certains, des monstres cachés sous le lit.

Le Code criminel est un purgatoire où croupissent des lois archaïques, caduques, voire inconstitutionnelles. Les gouvernements se sont généralement contentés d’ignorer les dispositions désuètes, sachant que la plupart ne seraient jamais appliquées. Résultat : un long texte décousu, répétitif et parfois inutilement compliqué.

Parfois même les juges s’y perdent.

Lire la suite
Closing argument

Défendre les parties vulnérables

Par Omar Ha-Redeye juin 16, 2017 16 juin 2017

Défendre les parties vulnérables

 

Rien de plus facile que de s’en tenir à sa spécialité en oubliant tout le reste. C’est particulièrement vrai pour le droit de la famille. Or, c’est une erreur d’agir ainsi, car c’est dans notre intérêt à tous de veiller au bon fonctionnement du système.

Le droit familial est en crise au Canada; certains tribunaux rapportent que 60 à 70 % des parties plaident elles-mêmes. Or dans son rapport Justice pour tous, l’ABC signale qu’habituellement, les parties non représentées y perdent au change. Il faut dire que le coût des procès rend cette justice inaccessible pour quiconque n’est ni très riche ni très pauvre.

On ne peut nier les améliorations apportées au fil du temps à ce domaine du droit, qui s’est adapté à l’évolution des normes sociales. Songeons aux réformes pour les couples homosexuels, aux lois sur la maternité de substitution et aux bouleversements de la dynamique familiale. 

Lire la suite
Argument de clôture

La vie privée au temps de la génétique

Par Omar Ha-Redeye mars 15, 2017 15 mars 2017

La vie privée au temps de la génétique

 

Dans un futur dystopique, des bébés génétiquement modifiés engendreraient une lignée d’humains supérieurs qui en viendraient à dominer la planète; les enfants conçus naturellement seraient perçus comme inférieurs et poussés en marge de la société civilisée.

C'est le genre de scénario qui sort des films de science-fiction. Mais au temps de la cartographie du génome humain et des avancées dans la découverte de gènes prédisposant à une maladie, ce sont désormais des réalités que certains prennent au sérieux.

Aux États-Unis, la loi Genetic Information Nondiscrimination Act (GINA), adoptée en 2008, interdit l’utilisation de données génétiques en assurance et en emploi. Elle vise à empêcher les assureurs de rejeter des demandes sur la base d’un profil génétique et à proscrire l’utilisation de ce genre de données pour la prise de décisions d’embauche et de congédiement.

Lire la suite
Argument de cloture

Ouvrons la porte

Par Omar Ha-Redeye décembre 6, 2016 6 décembre 2016

Ouvrons la porte

 

Envoyez-moi vos fatigués, vos pauvres. Ces mots gravés sur la statue de la Liberté ont accueilli des générations d’immigrants aux États-Unis. Or, le Canada devenant graduellement la destination la plus prisée, le nombre d’immigrants accueillis par le pays dans le passé semblera bientôt dérisoire à côté du nombre de personnes qui frapperont à nos portes d’ici quelques années.

Catastrophes naturelles, pénuries d’eau et de nourriture et désertification associée aux changements climatiques – dont les pays riches sont les principaux responsables – sont souvent causes d’instabilité politique et de guerres civiles qui chassent les gens de chez eux, un phénomène qu’on peut qualifier de « migration de survie ».

Lire la suite
Argument de clôture

Ô Canada! Enlevons les vaches sacrées

Par Omar Ha-Redeye septembre 27, 2016 27 septembre 2016

Ô Canada! Enlevons les vaches sacrées

Dès le premier jour à la maternelle, mes camarades et moi observions le rituel : nous lever tous les matins pour chanter l’hymne national. Bien que ce soit devenu une habitude, je n’y avais jamais vraiment réfléchi avant aujourd’hui.

Le 15 juin 2016, la Chambre des communes a adopté le projet de loi C-210, qui modifie la deuxième phrase de la version anglaise de l’hymne national pour le rendre moins discriminatoire. Ainsi, « in all thy sons command » est devenu « in all of us command ».

Cette version avait été écrite en 1908 par Robert Stanley Weir, un avocat montréalais, pour le 300e anniversaire de la ville de Québec. Elle n’a toutefois pas été gravée dans la pierre : M. Weir lui-même a ajouté « in all thy sons command » en 1914. Cet ajout s’inscrivait dans le contexte de la Première Guerre mondiale, mais critiquait aussi sans doute la lutte des femmes pour le droit de vote. Autrement dit, ces mots avaient délibérément été ajoutés pour exclure les femmes du nationalisme canadien.

 

Lire la suite

Omar Ha-Redeye practices out of Fleet Street Law in Toronto. He is a Professor at Ryerson University and Centennial College. He sits on the board of directors of the OBA and co-chairs its Young Lawyers Division.

Notre Dernier Numéro

Choix De L' Éditeur

Choix De L' Éditeur

Un devoir de dévouement

Choix De L' Éditeur

Interview with Irwin Cotler