La force de la perspective

The Canadian Bar Association

Ann Macaulay

Carrefour du juriste

Juriste d’entreprise, un pensez-y-bien

Par Ann Macaulay septembre 15, 2017 15 septembre 2017

Juriste d’entreprise, un pensez-y-bien

 

Les convives

L'avocate générale: Martha Binks est avocate générale, secrétaire générale adjointe et directrice des services juridiques de la compagnie d’assurance Allstate à Markham (Ontario) depuis 14 ans.

L’avocat: Nous l’appellerons Gilbert. Avocat en pratique privée à Toronto, il envisage de devenir juriste en entreprise. Mais, pour le moment, il garde le secret.

Le terrain du voisin est-il vraiment plus vert?

Assise au Figo dans le quartier des spectacles de Toronto, Martha Binks commande un plat du menu inspiré des saveurs d’Italie, puis attaque le principal problème de bien des avocats épuisés en pratique privée : concilier travail et vie personnelle.

Lire la suite
La pratique

Gérer l’effet Trump

Par Ann Macaulay septembre 5, 2017 5 septembre 2017

Gérer l’effet Trump

 

Donald Trump n’est président des États-Unis que depuis huit mois, mais plusieurs juristes du Canada commencent déjà à constater les conséquences de ses politiques protectionnistes sur leur pratique. Et il est probable que ces conséquences continuent d’exercer une incidence sur les entreprises canadiennes et leurs juristes lors du dévoilement d’autres politiques.

Où de nombreuses personnes n’y voient que des nuages sombres, au moins une avocate canadienne y voit une chance dont il faut profiter.

« Il s’agit du meilleur moment pour faire du droit commercial et pour apporter une contribution importante au monde qui nous entoure », déclare Cyndee Todgham Cherniak, de LexSage, un petit cabinet de Toronto qui se spécialise en droit commercial international et en taxes de vente. Elle affirme que la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain, les problèmes constants avec le bois d’œuvre résineux et la politique de Trump « Achetez aux États-Unis » ont récemment entraîné une forte augmentation du travail juridique.

Le penchant protectionniste de Trump fait en sorte que certaines sociétés canadiennes cherchent à déménager aux États-Unis, alors que des entreprises américaines qui mènent des activités commerciales au Canada envisagent de plier bagage et de retourner à la maison, selon Me Todgham Cherniak. « Aussi, si les réformes fiscales vont de l’avant aux États-Unis, les entreprises canadiennes vont être encore plus motivées à y ouvrir une succursale pour mener leurs affaires. »

Lire la suite
La pratique

Faire face aux perturbations de la pratique

Par Ann Macaulay août 3, 2017 3 août 2017

Faire face aux perturbations de la pratique

 

Nombreuses sont les choses qui peuvent perturber votre cabinet juridique, allant d’événements inattendus, comme une maladie soudaine ou une catastrophe naturelle, à des choses plus prévues telles qu’une grossesse ou un déménagement dans de nouveaux locaux. Heureusement, nombreuses aussi sont les mesures que vous pouvez prendre pour en minimiser les possibles répercussions. Le chaos ne fait pas bon ménage avec la planification avancée et l’organisation.

« Qu’avez-vous prévu au cas où vous vous faites renverser par un autobus? » C’est la première question à vous poser, affirme l’ancienne avocate Joanne Clarfield Schaefer qui travaille pour JSchaefer Coaching à Toronto et a dû prendre un congé de maladie inattendu en raison d’une dépression tout à fait imprévue.

Joanne Clarfield Schaefer conseille aux juristes de dresser une liste au cas où ils ne seraient pas en mesure de travailler. La liste devrait comporter notamment leurs mots de passe, les numéros de téléphone et les noms de leurs clients, ainsi que ceux des principales personnes au sein de leur cabinet. Si vous ne pouvez ni communiquer ni vous rendre au bureau, quelqu’un devrait tout savoir de votre pratique, ajoute-t-elle. Elle recommande d’avoir ce qu’elle appelle « un double d’urgence », quelqu’un « à qui vous faites confiance et pouvez confier vos dossiers et vos clients, et à qui vous pouvez demander de prendre votre place si vous êtes dans la totale incapacité de travailler ». Cette personne devrait posséder votre mot de passe pour pouvoir agir sans délai en prenant votre place et en accédant à vos dossiers.

Lire la suite
La pratique

Stressé? Recette pour éviter l’épuisement professionnel

Par Ann Macaulay juillet 7, 2017 7 juillet 2017

Stressé? Recette pour éviter l’épuisement professionnel

 

Maints jeunes juristes ont du mal à faire face à un stress important qui finit par les conduire à quitter la profession. Les conflits, les longues heures de travail, les clients exigeants, la concurrence et les pressions constantes pour atteindre la perfection peuvent être stressants, même pour les avocats et avocates les plus endurcis et chevronnés.

Heureusement, il existe de nombreuses façons de composer avec le stress, avant que l’épuisement professionnel s’installe. La plupart commencent par les recettes de base pour combattre le stress, à savoir l’activité physique, une nourriture saine et un nombre d’heures de sommeil adéquat, sans oublier de prendre des vacances, de méditer, de pratiquer la pleine conscience et de ne pas s’isoler du reste du monde. Cependant, il existe d’autres remèdes.

Lire la suite
Anti-corruption

Mieux vaut faire les affaires proprement

Par Ann Macaulay septembre 2, 2016 2 septembre 2016

 

Il n’y a pas si longtemps encore, le versement de pots-de-vin aux fonctionnaires d’autres pays était simplement considéré comme l’une des charges d’exploitation des sociétés canadiennes présentes à l’étranger.

Fait surprenant, nombreux sont les avocats et les gens d’affaires qui ignorent encore à ce jour qu’il est illégal au Canada de corrompre un fonctionnaire ailleurs dans le monde ou de dissimuler ce genre de corruption, rapporte Michael Osborne d’Affleck Greene McMurtry à Toronto, membre de l’Équipe anticorruption de l’Association du Barreau canadien. « J’ai l’impression que bien des avocats et avocates croient que ce qui se passe dans [un autre] pays ne concerne que ce pays, et qu’ils ne se rendent pas compte qu’il s’agit d’une infraction. »

Mais depuis que les autorités se sont mises à appliquer fermement la Loi sur la corruption d’agents publics étrangers (LCAPE; 1999) il y a quelques années, les personnes versant des pots-de-vin – de même que celles qui les acceptent – s’exposent à des amendes de millions de dollars et à de lourdes peines d’emprisonnement. Voilà qui devrait avoir un solide effet dissuasif, estime Me Osborne. « Si vous faites des affaires dans d’autres pays, vous devez connaître les règles, notamment la

Lire la suite